Quelles solutions naturelles pour en finir avec votre perlèche ?

Des solutions naturelles avec un protocole de santé globale pour en finir avec la perlèche

La perlèche est un des problèmes de peau dont il est difficile de se dégager car souvent récidivant s’il n’est pas abordé de façon globale. C’est pourquoi, je vous présente ci-dessous le descriptif des causes et les facteurs favorisants. En effet, vous comprendrez mieux l’intérêt des solutions naturelles proposées pour y remédier car elles en découlent directement.

Une « perlèche » c’est quoi ?

Elle se manifeste par une irritation au coin des lèvres souvent accompagnée de gerçures et de rougeurs puis de fissures et même de saignement.  L’irritation peut évoluer en ulcération avec suintement et présence de croûtes gênantes qui peuvent être douloureuses. Elle résulte d’une infection qui peut être d’origine bactérienne ou plus souvent mycosique (champignon). 

Le résultat n’est pas très esthétique et peut même devenir gênant. Et  comme le tout est aggravé par les mouvements de la bouche… il devient compliqué et douloureux de manger, de boire et même de rire !

Quelles sont les causes d’une perlèche ?

Une perlèche est le signe d’un problème de peau. Pour que les microbes puissent envahir les commissures des lèvres, c’est que l’épiderme a été fragilisé. Mais si l’infection se développe c’est qu’un équilibre a été rompu. Ce point est très important pour comprendre les conseils proposés. Différentes causes et plusieurs facteurs favorisants peuvent être évoquées :

  • une sécheresse excessive de la peau
  • le froid qui a provoqué des crevasses ou des gerçures
  • une humidité persistante (comme le fait de se lécher fréquemment les lèvres)
  • une période de stress qui fragilise la peau et qui acidifie notre terrain
  • un manque de vitamines en particulier du groupe B
  • le port d’un appareil dentaire mal adapté ou des visites rapprochées  chez le dentiste (longue période avec la bouche grande ouverte)
  • une baisse d’immunité passagère, due à une maladie ou à certains médicaments (antibiotiques)
  • une salive trop acide (alimentation trop acidifiante, tabac…) mais aussi peut-être une mauvaise hygiène de la bouche
  • une accumulation de déchets avec un foie débordé

Pourquoi une perlèche est souvent récidivante ?

Les traitements classiques proposés ne règlent pas le problème de fond. Ils soulagent simplement les symptômes entraînant une amélioration provisoire.

Les crèmes classiquement utilisées (à base de paraffine et d’huiles minérales) apportent un certain confort grâce à leurs propriétés occlusives en créant une couche protectrice. Mais le problème c’est qu’elles vont maintenir une certaine humidité, entraînant une macération qui favorise le développement des germes. Par ailleurs, la peau devient de plus en plus sèche puisqu’elle ne « travaille »plus par elle même.

Quand les symptômes évoluent et parviennent au stade ulcération et suintement, la consultation médicale s’impose et la prescription classique repose sur un anti-infectieux (antibiotique ou antifongique). Mais pour se débarrasser vraiment d’une perlèche, et pour éviter les récidives, il est indispensable d’envisager la question de façon globale. Pour un résultat durable, il faut associer un soin naturel accompagné de mesures hygièno-diététiques.

Quelles sérum végétal choisir pour faire disparaître une perlèche :

Huile végétale :

C’est  l’huile de Nigelle (appelée aussi huile de Cumin noir) qui sera l’huile végétale de choix. C’est une huile de soin à elle seule. Sa composition très riche lui confère des propriétés très intéressantes. En effet, elle est anti-inflammatoire, analgésique, assouplissante, cicatrisante mais aussi anti-infectieuse cutanée. En conséquence, elle est privilégiée pour tous les problèmes de peau disgracieux . C’est une huile qui est déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement..

Huiles essentielles :

L’action de l’huile de Nigelle sera optimisée par l’ajout d’huiles essentielles. Ici deux huiles se détachent nettement pour leur activité. Elles se complètent grâce à leur composition chimique différente. Comme toutes les huiles essentielles, elles sont déconseillées pendant la grossesse (surtout pendant les 3 premiers mois)

  • Huile essentielle de Tea-tree (Melaleuca alternifolia) :

C’est un « anti-infectieux polyvalent  » qui présente l’avantage d’être anti-bactérien et anti-fongique. Elle est très largement utilisée par voie cutanée. Son action est puissante . Elle est systématiquement utilisée pour les peaux à problèmes.

  • Huile essentielle de Géranium (Pelargonium graveolens) :

C’est une huile essentielle majeure de la peau. Elle est anti-infectieuse, anti-bactérienne et anti-fongique. De plus, elle est cicatrisante, tonique et astringente. Elle est utilisée dans toutes les affections de la peau.

Formule DIY pour une perlèche :

Le sérum de soin pour perlèche sera utilisé très localement. C’est pourquoi il n’est pas utile d’en faire une grande quantité.                                                                                                       Pour un flacon de 5 ml

  • Tea-tree huile essentielle : 10 gouttes
  • Géranium huile essentielle : 10 gouttes
  • Nigelle huile végétale : compléter pour remplir le flacon à 5 ml

Bien mélanger et appliquer localement 2 goutes de ce mélange 3 fois par jour.

Quel protocole santé globale pour se débarrasser d’une perlèche :

Soins de peau :

  • Il s’agit plutôt d’une peau sèche. En conséquence, éviter les produits desséchants. Troquer les cosmétiques conventionnels asséchants pour des produits naturels et doux. Localement, utiliser le sérum décrit ci-dessus.
  • Etre vigilant sur le choix du dentifrice qui peut irriter encore plus cette zone fragilisée.
  • Eviter de se lécher fréquemment les lèvres, ce qui maintient une humidité.
  • Ne pas oublier qu’un équilibre a été rompu. La salive est souvent plus acide, il est conseillé de faire  des bains de bouche avec du bicarbonate alimentaire (1 cuillère à soupe dans un verre d’eau) pour alcaliniser. A faire après les repas.
  • Se souvenir que le tabac est acidifiant…. c’est peut-être une motivation de plus pour arrêter de fumer !

Conseils alimentaires:

  • La perlèche est souvent relié à un manque de vitamines du groupe B. Ces vitamines se trouvent en particulier dans la couche externe des céréales et l’alimentation raffinée nous en prive. C’est pourquoi il est conseillé de consommer des céréales et du pain complet (ou 1/2 complet) et bio évidemment pour ne pas absorber les pesticides en prime.
  • Pour éviter la sécheresse de la peau, consommer suffisamment de « bons gras » : des huiles végétales 1ère pression à froid (olive, colza, noix) et des poisson gras (sardines, maquereaux…). Et ne pas oublier de boire suffisamment d’eau.
  • Profiter d’une alimentation riche en vitamines et minéraux donc des fruits et des légumes mais suivre aussi les conseils pour une alimentation moins acidifiante.
  • Profiter de l’occasion pour une cure de détoxication du foie en privilégiant une alimentation plus légère. Miser sur l’artichaut, le pissenlit, le radis noir, chardon-marie… dans l’assiette, en tisane ou en compléments alimentaires.

Gestion du stress :

Comme expliqué au début, le stress fragilise notre peau et nous acidifie. En conséquence il tient une part importante dans le  déclenchement d’un épisode de perlèche mais aussi dans le cercle vicieux des récidives.

  • Prendre du recul, se relaxer, se détendre…
  • Les fleurs de Bach restent un excellent moyen de gérer nos émotions. Elles nous aident et nous accompagnent dans les périodes un peu tendues de notre vie. Penser à les utiliser.

Et vous ? Avez vous eu des problèmes de perlèche ?

Posez vos questions ou partagez vos expériences dans les commentaires en bas de cet article !

 

Sylvie Faliu, pharmacienne naturopathe spécialisée en médecines naturelles

« J’aide les personnes à comprendre et à résoudre leurs problèmes de peau grâce à des conseils de santé globale : cosmétiques naturels, conseils alimentaires, exercices physiques et gestion des émotions »

 

 

2 Comment

  1. Arlette says: Répondre

    bonjour ma première question et peut on utiliser l’huile de chaulmoogra seule ou ont doit la
    dilué avec une autre la deuxième et que mon mari à une vitiligo et je voudrais savoir si ils existe une huile naturelle qui pourrai aidé merci d’avance

    1. Sylvie Faliu says: Répondre

      Bonjour Arlette, Oui je vous confirme que l’huile de Chaulmoogra peut s’utiliser pure sur les endroits ou la peau est dépigmentée. Cette huile permet de stimuler les mélanocytes. Le processus est long et il faut être patient. Votre mari peut appliquer l’huile de Chaulmoogra matin et soir sur les taches pendant 4 à 6 mois voire plus longtemps. Surtout bien protéger les taches du soleil avec une crème solaire bio et minérale. Attention toutefois à ne pas confondre le vitiligo avec une dépigmentation qui peut être provisoire et liée à des champignons, car dans ce cas le protocole est différent. A bientôt

Laisser un commentaire