Certaines huiles essentielles sont à éviter au soleil car elles ne font pas toujours bon ménage et peuvent provoquer des réactions sur la peau.

Vous savez que je suis fan des huiles essentielles mais à condition de les utiliser correctement en toute sécurité.

Par exemple, la vigilance s’impose avec certaines huiles essentielles avant de s’exposer au soleil pour éviter toute mauvaise surprise.

Pourquoi éviter certaines huiles essentielles au soleil :

Tout comme pour certains médicaments (quelques antibiotiques par exemple) ou produits cosmétiques, certaines huiles essentielles peuvent contenir des substances dites « photosensibilisantes ». Elles entrainent des réactions cutanées.
La prise de conscience a eu lieu au dépend de réactions de photosensibilisation survenues à la suite d’application de crèmes solaires à la bergamote.
En fait ces crèmes étaient vendues comme activateur de bronzage !

Photosensibilisation et huiles essentielles à éviter au soleil

La photosensibilisation se manifeste sous forme de :
  • rougeurs type « coup de soleil »
  • avec ou sans oedème donc avec ou sans gonflement
  • possibilité de cloque
  • et risque de pigmentation avec des taches qui peuvent être irréversibles

Les molécules végétales responsables de ces réactions de photosensibilisation sont les furocoumarines.

On les trouves dans certaines familles de plantes :

  • Rutacées : famille très représentée pour les huiles essentielles. Pensez aux zestes d’agrumes pour les repérer. Bergamote, Mandarine, Orange amère, Orange douce, Pamplemousse, Limette
  • Apiacées ou Ombellifères : Céleri, Fenouil, Angélique, Khella, Persil
  • Astéracées : Tagète

D’autres molécules peuvent causer une photoallergie comme les huiles essentielles content des lactones sesquitoerpeniques. Elle peuvent entraîner une réaction allergique cutanée après exposition au soleil. La fréquence est quand même très rare. Je partage les conseils de bon sens de Françoise Couic Marinier, c’est à dire rester prudent quant à l’utilisation chez les personnes au terrain allergique.

Comment éviter les réactions au soleil

Le meilleur conseil c’est de s’abstenir de s’exposer durablement au soleil pendant 6 à 8 h après application de ces huiles essentielles sur la peau. En fait pour réduire le risque, préférer l’application le soir.

Pour Dominique Baudoux, parmi les Citrus, seules sont concernées les essences obtenues par expression à froid des zestes. Celles qui sont distillées à partir de feuilles et de fleurs de citronnier, oranger, mandarinier… ne sont pas photosensibilisantes car elles ne contiennent pas de furocoumarines.

D’ailleurs, il précise aussi que ce n’est pas parce qu’une huile essentielle porte le nom de « citronné » qu’elle est photosensibilisante. Par exemple les huiles essentielles d’Eucalyptus citronné ou encore de Citronnelle ne contiennent pas de furocoumarines, elles ne présentent donc pas de risque de photosensibilisation.

Il existe également sur le marché des flacons d’huiles essentielles produites spécifiquement et notifiées « sans furocoumarines ». Dans ce cas, l’expression à froid est suivie d’une distillation pour retirer les furocoumarines.

J’en profite pour rappeler que l’huile végétale de Millepertuis est également photosensibilisante. Même si ce n’est pas une huile essentielle. Elle est obtenue par macération de millepertuis dans une huiles végétale, souvent de l’huile de tournesol.  Elle est intéressante pour apaiser les coups de soleil. Donc  attention à ne pas l’appliquer avant d’aller au soleil.

Conclusion

Vous avez toutes les infos concernant les huiles essentielles à éviter au soleil. Ainsi vous pouvez continuer à profiter des bienfaits de ces merveilleux concentrés de plante.

Abonnez vous à notre newsletter en cliquant sur ce lien, vous serez informé(e) de la parution des 
articles ainsi que d'autres astuces

 

Sylvie Faliu, pharmacienne naturopathe spécialisée en médecines naturelles. « J’aide les personnes à rester en forme grâce à des conseils de santé globale : cosmétiques naturels, conseils alimentaires, exercices physiques et gestion des émotions »