Manger des algues : un trésor de bienfaits pour la santé !

Manger des algues : un trésor de bienfaits pour la santé

Manger des algues… les peuples asiatiques et en particulier les Japonais en  sont de grands consommateurs et depuis bien longtemps ! En revanche en France, nous avons beaucoup de retard et nous n’avons pas l’habitude de manger des algues.

Pourtant, les algues sont utilisées comme fertilisants et personne ne doute de leur richesse. Personnellement je me souviens de mon grand-père allant chercher du varech sur la plage et l’utilisant dans le sol sableux comme engrais. Et ses légumes étaient magnifiques ! Nous mangeons des algues en l’ignorant car l’industrie agro-alimentaire les utilise comme gélifiant et épaississant mais ce ne sont pas les plus intéressantes. Aujourd’hui de grands chefs cuisiniers se sont aussi lancés et les font découvrir aux consommateurs.

Nous allons découvrir pourquoi manger des algues peut être si bénéfique pour notre santé !

Manger des algues : oui mais lesquelles ?

Il existe de très nombreuses espèces d’algues mais seul un petit nombre est jugé « alimentaire » par la règlementation française.

Parmi les algues de mer les plus consommées on retrouve les suivantes : Kombu, Wakamé, Nori, Dulce , Laitue de mer et Haricot de mer. Et pour les algues d’eau douce la principale est la Spiruline.

Le Kombu est une algue utilisée en particulier pour la cuisson des légumineuses, elle permet d’en diminuer le temps de cuisson. Elle relève les saveurs des bouillons, c’est un exhausteur de goût naturel !

Le Wakamé est originaire d’Asie mais maintenant cultivé aussi en Atlantique. Accompagne les légumes, les poissons, les crustacés. Elle parfume les bouillons. On la retrouve dans la soupe au miso.

L’algue Nori enrobe traditionnellement les sushis !

La Dulce est encore appelée l’algue du débutant. Car elle se marie bien avec tout. Donc elle est très facile d’utilisation. elle peut être introduite dans une omelette avec un peu de gingembre.

La Laitue de mer en paillettes peut être utilisée dans les courts bouillons. Elle peut aussi entourer le poisson comme une papillote.

Les Haricots de mer ressemblent à des spaghettis ! Ils sont très tendres.

La Spiruline peut être incorporée en paillettes sur les crudités ou autres plats froids de préférence. Elle est aussi ajoutée dans les smoothies. Débuter par de très faibles quantités pour s’habituer à son goût.

Les algues : une  richesse en nutriments

Manger des algues c’est profiter d’une extrême richesse en minéraux. Du Calcium, du Magnésium, du Fer ou encore du Potassium… Les algues d’eau de mer permettent également un apport d’Iode qui aide au bon fonctionnement de la glande thyroïde. C’est le Kombu qui contient le plus d’Iode. Attention toutefois aux hyperthyroïdiens qui n’ont pas besoin d’un supplément d’Iode.

Les algues sont une source de protéines végétales en particulier la Spiruline et l’algue Nori mais aussi le Wakamé, et la Laitue de mer.

La teneur en  vitamines de ces « légumes de la mer » est très intéressante malgré des variations saisonnières. A souligner la présence de Vitamine B12 qui ne se trouve habituellement que dans les produits animaux. Voilà une information clé pour les adaptes du régime végan. La Spiruline en est la meilleure source suivie par l’algue Nori puis la Laitue de mer et la Dulce. Néanmoins il existe des controverses à ce sujet… car il existe des formes inactives de vitamine B12.

Les algues sont en plus riches en fibres ce qui est bénéfique pour le transit intestinal.

Par ailleurs, toutes les algues contient de la chlorophylle qui est nécessaire pour une bonne oxygénation du sang.

En résumé, les algues sont des réservoirs de nutriments. Un apport régulier de petites quantités aide à maintenir la vitalité et le dynamisme. C’est pourquoi je les recommande en complément des règles d’une alimentation idéale cf article à ce sujet.

Manger des algues : oui mais sous quelle forme ?

Dans les magasins bio on peut trouver des algues fraîches au sel qu’il suffit de rincer pour les dessaler.

Mais il est plus fréquent de trouver des algues déshydratées entières (à tremper avant d’incorporer à une recette) ou en paillettes à saupoudrer directement sur les plats.

Et pour plus de facilité, vous pouvez commencer par des algues alimentaires prêtes à l’emploi : algues marinées, tartare d’algues, sel aux algues, court-bouillon aux algues, moutarde aux algues…

Des idées pour cuisiner les algues

En Asie, elles sont consommées comme des légumes ! Mais je vous conseille des les utiliser comme un condiment. Et en très petite quantité. C’est la meilleure solution pour commencer à manger des algues.

  • En paillettes à saupoudrer
  • Hachées et ajoutées à une vinaigrette ou mayonnaise après réhydratation
  • Pour une sauce avec des épices ou des fines herbes
  • En tartare d’algues avec des cornichons et câpres
  • Incorporées dans une quiche de la mer avec du thon ou du saumon
  • Pour donner du goût à un potage ou un bouillon
  • Pour cakes salés, terrines, galettes de légumes…

En conclusion

Une alternative aux protéines animales, un concentré de minéraux, des fibres, des vitamines !

J’espère vous avoir donné l’envie de commencer à introduire les algues dans vos assiettes si ce n’est pas encore fait. La cuisine avec les algues offre de nombreuses possibilités. Il faut juste prévoir un peu de temps pour se familiariser avec les algues et les apprivoiser  !

 

Sylvie Faliu, pharmacienne naturopathe spécialisée en médecines naturelles

« J’aide les personnes à comprendre et à résoudre leurs problèmes de peau grâce à des conseils de santé globale : cosmétiques naturels, conseils alimentaires, exercices physiques et gestion des émotions »

 

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire