Huile essentielle de Lavande… indispensable mais laquelle ?

orielwellness décrit les différentes huiles essentielles de lavande

L’indispensable huile essentielle de Lavande est probablement l’huile essentielle la plus utilisée de toutes les huiles essentielles ! Et pourtant … il faut faire quelques petites mises au point quand on parle de d’huile essentielle de Lavande …

En effet, dans la famille des Lamiacées, il n’y a pas « une » mais « plusieurs » lavandes et lavandins. Et c’est la composition chimique de l’huile qui va nous guider vers son utilisation. Voici quelques exemples :

Huile essentielle de Lavande vraie ou fine :

Lavandula officinalis (de culture), Lavandula angustifolia ou Lavandula vera (sauvage, qui pousse au dessus de 1000 m,           c’est le must !)   C’est une huile essentielle indispensable car très polyvalente.  Parfum d’une extrême finesse , odeur douce, familière et rassurante, excellente tolérance. Elle est utilisée surtout par voie cutanée , et également en diffusion et en olfactothérapie. C’est une des rares huiles essentielles à pouvoir être utilisée pure car dénuée de toxicité.

Composition :

Composition chimique complexe expliquant la polyvalence d’action :

  • esters (acétate de linalyle en particulier) : jusqu’à 50% pour la lavande vraie sauvage ce qui explique son orientation d’action au niveau du système nerveux
  • monoterpénols (linalol en particulier) : 40% ce qui fournit une action anti-infectieuse douce facile à utiliser
  • coumarines : traces qui apportent des propriétés légèrement fluidifiantes
  • nombreux autres constituants

Propriétés :

  • anti-spasmodique, décontractant musculaire
  • apaisant, calmant, préparation au sommeil
  • cicatrisant puissant, régénérant cutané
  • anti-bactérienne, anti-fongique

Indications :

  • dermatoses, acné, eczéma, couperose, brûlures, prurit, plaies, escarres, mycoses, cicatrices, vergetures, érythème solaire … (utilisation locale dans un mélange d’huiles végétales adapté au problème cutané)
  • stress, anxiété, agitation, troubles du sommeil (quelques gouttes  avec un peu d’huile végétale sur le plexus, sur les poignets, sur le dos le long de la colonne vertébrale, ou en massage de la plante des pieds)
  • spasmes musculaires, crampes, contractures (en massage quelques gouttes d’huile essentielle de lavande dans une huile végétale)

C’est une huile indispensable qui devrait être dans toutes les trousses à pharmacie.

En caractérologie, la lavande vraie est le symbole de la mère aimante qui donne sans retenue son amour, sa tendresse et sa douceur. Nos rapports aux autres et à notre environnement sont quelquefois difficiles et peuvent se traduire par des problèmes de peau. C’est pourquoi je privilégie l’huile essentielle de lavande vraie dans les problèmes cutanés. En olfactothérapie, respirer l’odeur de l’huile essentielle de Lavande vraie peut aider :

  • à retrouver la sérénité
  • à équilibrer les émotions et l’anxiété
  • à nous ouvrir vers notre propre avenir
  • à dépasser nos blocages.

Huile essentielle de Lavandin super

Lavandula hybrida super est celui dont la composition se rapproche le plus de la lavande officinale.  C’est pourquoi il ne peut pas prétendre la remplacer car il n’a pas la même subtilité, et son odeur est moins fine. Néanmoins il peut être un bon compromis car moins onéreux.

C’est une huile essentielle retrouvée dans les milieux sportifs car la présence de camphre permet une prise en charge physique (crampes) et mentale (nervosité , angoisse). Attention la présence de camphre (5%) et d’eucalyptol (5%) limitent son utilisation (cf remarque en bas de la page).

NB : Le Lavandin abrial Lavandula hybrida abrialis est de composition un peu moins intéressante. C’est le Lavandin grosso qui est le plus cultivé (80% des cultures) car son rendement est nettement supérieur mais ses qualités sont médiocres.

Huile essentielle de Lavande aspic

Lavandula spica (latifolia) ne contient pas d’esters donc n’a pas d’action au niveau du système nerveux. Elle se démarque par la présence de cétones et en particulier de  camphre (10%) ce qui lui donne des propriétés d’huile essentielle d’urgence pour soulager les piqûres de guêpe, vive, méduse, scorpion, puce, araignée…

Sur une piqûre, appliquée à raison de 2 gouttes toutes les 5 minutes pendant 30 mns, elle fait des miracles. La présence d’oxydes (35% d’eucalyptol ou 1,8 cinéole) apporte des propriétés expectorantes et mucolytiques. Attention la présence de camphre (10%) et d’eucalyptol 35% (1,8 cinéole)  limitent son utilisation (cf remarque en bas de la page).

Qualité d’une huile essentielle :

Bien regarder le nom exact sur les étiquettes des flacons d’huiles essentielles !   En effet, il est important de rappeler que la composition des huiles essentielles  varie selon de nombreux facteurs, en particulier les modes de cultures et les facteurs environnementaux. l’étiquette d’une huile essentielle de qualité mentionne le genre, l’espèce botanique ainsi que l’organe producteur, la spécificité biochimique et l’origine. Dans un marché en pleine expansion, on ne saurait trop insister sur la qualité à privilégier !

Utilisation chez l’enfant :

De longue date je préconise l’utilisation de l’aromathérapie qui fait des miracles lorsqu’elle est utilisée avec prudence et en étant bien informé. L’engouement pour cette discipline a entrainé des abus (surdosage, utilisation d’huiles essentielles de mauvaise qualité…), ce qui a poussé les instances à légiférer.

Selon les recommandations de l’Afssaps agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, il est recommandé de ne pas introduire de camphre, d’eucalyptol ou de menthol dans les produits cosmétiques destinés à des enfants de moins de        3 ans (36 mois) en raison de leur neurotoxicité. Pour les enfants de 3 à 6 ans, il est recommandé de limiter la présence de ces substances aux concentrations maximales suivantes :  camphre (0,15%), eucalyptol (1,12%), menthol (4,5%) et somme de ces substances inférieure ou égale à 4,5%.

Donc, il est donc important de tenir compte de la concentration  initiale de l’huile essentielle choisie et la de diluer dans une huile végétale. Si on prend l’exemple de la lavande aspic qui contient 35% d’eucalyptol, le calcul revient à 1,12% : 0,35 soit 3,2 ml d’huile essentielle de lavande aspic pour un flacon de  100 ml. Un ml d’huile essentielle contient environ 30 gouttes, il est donc possible de mettre jusqu’à 1 goutte d’huile essentielle de lavande aspic par ml d’huile végétale pour un enfant de 3 à 6 ans.

plus d’informations avec cet article

Utilisation pendant le grossesse :

Afin de ne courir aucun risque, il est recommandé d’appliquer le principe de précaution maximum. En conséquence,  ne pas utiliser d’huiles essentielles pendant les 3 premiers mois de grossesse. A partir du 4ème mois, on peut envisager certaines huiles essentielles en dilution dans l’huile végétale pour soulager des petits troubles communs en respectant de ne pas appliquer d’huiles essentielles mêmes diluées sur la ceinture abdominale.

La tolérance excellente de l’huile essentielle de lavande vraie ne contre-indique pas son utilisation chez la femme enceinte à partir du 4ème mois. Cependant, la présence de camphre dans l’huile essentielle de lavandin super et surtout de lavande aspic   incite à la plus grande prudence.

Merci de partager dans la rubrique « commentaires » vos retours d’utilisation de ces huiles essentielles de lavande vraie, lavandin super ou lavande aspic !

Sylvie Faliu, Pharmacienne naturopathe spécialisée en   orielwellness-sylvie-faliumédecines naturelles

« J’aide les personnes à comprendre et à résoudre leurs problèmes de peau grâce à des conseils de santé globale : cosmétiques naturels, conseils alimentaires, exercices physiques et gestion des émotions »

Laisser un commentaire