Quelles solutions naturelles pour les excès alimentaires des repas de fêtes ?

Quelles solutions naturelles

pour les excès alimentaires des repas de fêtes ?

 

Les repas de fêtes sont souvent synonymes d’excès alimentaires.  Et voici un exemple facile à comprendre de réaction en chaîne qui illustre notre « mécanique » ! En effet notre corps ne fonctionne pas en compartiments mais bien en globalité. D’ou la mise en avant de notre concept de santé globale !

Impact des excès alimentaires sur notre organisme :

Des repas trop riches, trop copieux, trop arrosés, beaucoup de chocolats, un manque de sommeil associé à une fatigue accumulée et les désagréments peuvent nous gâcher la fête ! En conséquence, une lourdeur digestive, des nausées, des ballonnements, des problèmes intestinaux, des maux de tête, une bouche pâteuse et un teint brouillé sans éclat sont des manifestations classiques mais pas très agréables… Et dans ces périodes ou l’on est moins en forme on devient plus sensible aux germes environnants car l’immunité baisse. Donc c’est la porte ouverte aux diverses pathologies de saison : gastro, rhume, état grippal… Mais, pour profiter à fond de ces moments de partage et de convivialité tout en restant en forme, des solutions naturelles existent !

Les conseils alimentaires :

Pour être en forme avant les fêtes : Se préparer

  • Essayer de ne pas faire d’excès alimentaires les jours précédant les fêtes. On pourrait même dire faire une « petite diète ». C’est une façon de se préparer pour mieux supporter les excès.
  • Boire suffisamment d’eau, privilégiez les légumes en crudités ou cuisson vapeur douce, les fruits, les jus de légumes (carottes, fenouil, betteraves, gingembre et curcuma), les bouillons de légumes, des protéines végétales (des céréales complètes associées à des légumineuses) ou des protéines animales maigres (viande blanche ou poisson blanc)….
  • Economiser son sytème digestif ! Donc éviter les fritures, plats en sauce, charcuteries…

Pour être en forme pendant les fêtes : Rester raisonnable

  • Pour profiter pleinement de ces moments il est vivement conseillé de ne pas abuser !
  • Rester modéré dans les quantités, il est classique de trop manger ces jours là et de boire un peu plus d’alcool également.
  • Eviter de « se goinfrer » en particulier au moment des apéritifs. Laisser de côté les cacahuètes ou autres biscuits apéritifs. Préférer tester les plats savoureux proposés à ces occasions. En résumé limiter la quantité pour privilégier la qualité !
  • Prendre le temps de bien mastiquer non seulement pour savourer mais aussi pour que les enzymes digestives contenues dans la salive commencent bien le travail de digestion.
  • Il est important de se garder un moment pour une marche digestive. Les repas de fêtes ont tendance à durer plus longtemps et rester assis ne favorise pas vraiment la digestion. Une petite marche permettra de se détendre les jambes et de s’oxygéner !

Pour être en forme après les fêtes : Se drainer

  • Boire un eau de préférence peu minéralisée pour aider à éliminer les déchets et toxines.
  • Privilégier les fruits et légumes. La richesse en fibres permettra de rétablir un bon équilibre de la flore intestinale.
  • Pour nettoyer l’organisme on insistera sur la familles des crucifères (famille des choux) qui contient beaucoup de soufre.

Les coups de pouce :

  • Des infusions

Les plantes sont de précieuses alliées pour drainer l’organisme et éliminer nos déchets. On pourra profiter des bienfaits de tisanes pour accompagner ces périodes.

Après un repas copieux on pourra utiliser des plantes traditionnelles  (menthe, verveine, camomille…).

En période de fêtes et d’excès alimentaires, on cherchera à nettoyer l’organisme et on pourra utiliser en cure des mélanges de plantes digestives et dépuratives (pissenlit, chiendent, fenouil…), diurétiques (queues de cerises, orthosiphon, piloselle…), dépuratives cutanées (bardane, pensée sauvage), des plantes à mucilages à polarité intestinale (mauve, guimauve…). L’intérêt est de mélanger des polarités différentes dans une même formule afin de solliciter plusieurs émonctoires. C’est la base du raisonnement naturopathique. Pour les ballonnements on pourra utiliser des plantes carminatives (anis, fenouil, carvi, cumin, badiane)

  • Des huiles essentielles

Pour activer les fonctions digestives, 2 gouttes d’essence de Citron le matin ou après un repas. Elle est tonique digestive, elle nettoie le foie et purifie le sytème digestif et calme les nausées. De plus elle renforce l’immunité. Elle donne un teint plus lumineux et plus éclatant. Elle pourra être utilisée sur une cure de 15 jours à 3 semaines. Ne pas utiliser chez la femme enceinte pendant les 3 premiers mois.

Pour favoriser la digestion suite aux excès alimentaires, en cas de somnolence après un repas copieux, ou en cas de nausées ou de migraine : 1 goutte d’essence de Citron et 1 goutte d’Huile Essentielle  (HE) de Menthe poivrée après le repas.  Cette utilisation sera ponctuelle. L’HE de Menthe poivrée est régulatrice et protectrice au niveau hépatique. Elle calme les  nausées. Elle est tonique et stimulante et il faut éviter de la prendre au coucher. Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, chez les enfants de moins de 6 ans et chez les personnes épileptiques.

Comment prendre les huiles essentielles ? Sur un comprimé neutre, dans du miel liquide (pour bien mélanger les HE), sur un petit morceau de sucre de canne ou l’idéal… avec un peu d’huile d’olive !

  • Des compléments alimentaires

Un drainage permet un entretien de l’organisme pour permettre l’élimination des déchets. En cas d’excès alimentaires au moment des fêtes ou encore lors des changements de saison un drainage permet de purifier l’organisme en profondeur. En effet nos émonctoires peuvent être sur-sollicités en cas de surcharge de toxines.

On utilisera des compléments alimentaires protecteurs du foie comme le desmodium ou le chardon-marie. On le trouve souvent associé à des plantes visant l’équilibre hépato-digestif comme l’artichaut, le romarin ou le radis noir. Le foie est un organe majeur dans l’élimination des déchets de l’organisme.

Une cure avec des compléments alimentaires pourra commencer avant la période des fêtes et surtout sera prolongée après. Les cures durent souvent 3 semaines.

  • Des fleurs de Bach

Pour gérer au mieux ses émotions afin de se sentir bien on pourra s’épauler avec des fleurs de Bach. Merveilleux outil pour nous accompagner, nous soutenir et maintenir notre équilibre émotionnel. Voici quelques fleurs de Bach qui peuvent être particulièrement conseillées dans ces moments.

IMPATIENS (l’impatience) :

Les fêtes correspondent souvent à une période de surexcitation. Il peut y avoir beaucoup de choses à gérer ce qui entraîne un besoin de précipitation, de faire les choses vite. La sensation de ne pas avoir le temps empêche de se poser. Il peut y avoir des tensions mentales et physiques. La personne pourrait dire :  » Vivement que ces fêtes soient finies que je puisse me poser ». La prise de cette fleur nous aide à trouver de la patience et la capacité à trouver le temps. Elle permet de relâcher les tensions.

CRAB APPLE (le pommier sauvage) :

Cet élixir est connu comme un remède de purification. Pendant les périodes de fêtes avec des excès alimentaires, on peut ressentir cette sensation d’encrassement. De plus, le teint peut être brouillé, voire présenter quelques boutons suite à une surcharge. La personne pourrait dire : « Je me sens écœuré, j’ai fait trop mangé et/ou trop bu, je me sens encrassé » La prise de cette fleur permet de ressentir cette sensation de nettoyage.

HORNBEAM (le charme) :

Après les fêtes, il peut y avoir un manque de motivation. Le changement de rythme, la magie de cette période peut entraîner un manque de volonté dans l’action. La tendance à repousser au lendemain se fait sentir… La personne pourrait dire : « il faudrait que je me mette à faire telle ou telle chose, je n’ai pas le courage, demain je vais m’y mettre… » La prise de cette fleur va aider à reprendre normalement son activité après ce temps de latence représenté par cette rupture du rythme peut-être après quelques jours de vacances.

De l’exercice physique :

Bien entendu, l’exercice physique jouera un rôle important dans l’élimination des déchets dus aux excès. S’oxygéner, bouger et transpirer seront les 3 mots essentiels !

Le concept de santé globale :

Nous retrouvons dans cet article la notion de santé globale car notre organisme fonctionne comme un tout. En effet, il n’est pas compartimenté. On a vu en introduction la réaction en chaîne qui risquait de gripper notre fonctionnement. En conséquence, nous avons présenté des solutions naturelles. Elles reprennent des conseils alimentaires, la notion de drainage afin de stimuler nos émonctoires. Sans oublier de chouchouter notre système nerveux grâce aux fleurs de Bach.

Conclusion :

Ces conseils sont valables pour toutes les périodes de fêtes : fêtes de fin d’année, anniversaire, mariage, évènement…. Quel que soit l’évènement, le raisonnement reste le même !

Posez vos questions ou partagez vos expériences dans les commentaires en bas de cet article !

 

 

Sylvie Faliu, pharmacienne naturopathe spécialisée en médecines naturelles

« J’aide les personnes à comprendre et à résoudre leurs problèmes de peau grâce à des conseils de santé globale : cosmétiques naturels, conseils alimentaires, exercices physiques et gestion des émotions »

 

 

2 Comment

  1. mel says: Répondre

    bonjour, je souhaiterai détoxifier mon organisme. c’est le site oleassence qui m’envoie vers vous. j’ai entendu parler des hydrolats à diluer dans l’eau et à boire qu’en pensez-vous ? de votre coté, que me conseillez-vous pour cette detoxification ? merci

    1. Sylvie Faliu says: Répondre

      Bonjour,
      Les hydrolats représentent une alternative très intéressante mais on ne peut parler de détox à proprement parler avec des hydrolats mais plutôt de boissons nettoyantes. L’avantage c’est qu’ils sont bien supportés par l’organisme. Attention à la conservation qui est très courte. Il est difficile de répondre d’une façon généraliste. Tout dépend quels organes vous avez besoin de détoxiquer, quel contexte, quelles pathologies associées… Il est possible également possible d’utiliser les huiles essentielles qui seront plus puissantes, en respectant les précautions d’emploi et les contre-indications. Et surtout une alimentation saine et équilibrée au quotidien ! cf article http://orielwellness.com/alimentation-ideale-cles/

Laisser un commentaire