Equilibre acido-basique et problèmes de peau

Les problèmes de peau peuvent être dus à une acidification de nos tissus . Il est important de respecter un bon équilibre acido-basique

Equilibre acido-basique et problèmes de peau

L’équilibre acido-basique est une notion très importante qu’il est nécessaire de connaître si l’on veut garder une belle peau et au delà rester en forme ! Pourtant ce principe est utilisé uniquement dans les milieux ayant une vision holistique de la santé c’est à dire une vision de santé globale. Et c’est vraiment dommage … Pourquoi ? Eh bien suivez mon raisonnement et vous allez comprendre…

L’équilibre acido-basique c’est quoi ?

Si vous avez fait un peu de chimie en cours, vous savez qu’un pH varie de 0 à 14. Plus on va vers le 0 et plus le milieu est acide. Et plus le milieu est acide, plus c’est irritant et même agressif. Je me souviens des trous dans nos blouses blanches à la fac quand on manipulait des substances comme l’acide chlorhydrique ! Un pH de 7 est un pH neutre. Plus on augmente le pH, plus on est en milieu alcalin.

Dans l’organisme, le pH sanguin est constant (entre 7,36 et 7,42) et les variations tolérées sont très faibles. Heureusement, notre organisme est bien prévu. Il utilise des systèmes tampons très performants pour lutter contre les facteurs de variation.

Comment sont éliminés nos déchets acides ?

Deux organes essentiels et un secondaire permettent de se débarrasser des déchets acides.

Tout d’abord les reins qui se chargent des acides forts qui sont plus difficiles à éliminer. Ils proviennent surtout de la dégradation des protéines animales. Mais l’activité du rein est limitée en quantité. Il faut donc éviter de les surcharger.

Ensuite les poumons qui éliminent les acides faibles qui sont volatils. Ils proviennent surtout de la dégradation des  protéines végétales. Ce travail est plus facile, il est couplé avec la respiration. Il est donc adaptable.

Et enfin la peau qui joue le rôle d’émonctoire secondaire. En effet, elle aide à éliminer les déchets acides par le bisais de la transpiration.

Quelles sont les causes d’une acidification des tissus ?

La cause essentielle de l’acidification tissulaire est avant tout alimentaire. Il est facile de comprendre que les protéines animales seront plus acidifiantes que des protéines végétales. Mais d’autres aliments seront responsables.

Quels sont les aliments acidifiants ?

Ces aliments entraînent de l’acidité dans nos tissus. Donc pour respecter un bon équilibre acido-basique, il est donc conseillé de les consommer de façon modérée.

  • les protéines animales : viande (surtout la rouge), charcuterie, oeufs, poissons
  • l’alcool, le café
  • le sucre raffiné, les sodas, les pâtisseries et viennoiseries
  • les céréales (surtout les raffinées), le pain
  • le fromage
  • le sel, les plats industriels

Quels sont les aliments alcalinisants (ou basifiants) ?

Ces aliments alcalinisants sont riches en minéraux.

  • les légumes et les crudités
  • les fruits murs de saison
  • les bananes (fruit le plus alcalinisant)
  • les amandes
  • les graines germées
  • les algues

Contenu de l’assiette et équilibre acido-basique :

Ce n’est vraiment pas compliqué ! A chaque repas, il suffit d’imaginer une balance devant soi et de bien vérifier que des aliments alcalinisants sont présents. Par exemple ajouter une banane au petit déjeuner et mettre systématiquement des légumes ou des crudités pour les repas de midi et du soir. Ce sera déjà un bon début !

Autres origines :

A côté des causes alimentaires décrites, il existe d’autres sources d’acidification des tissus. On peut citer le stress, le surmenage, le manque de sommeil, le tabagisme car ils entraînent un épuisement au niveau des cellules. Ou encore la sédentarité, le manque d’oxygénation car ils ne favorisent pas l’élimination des déchets

Comment se traduit l’accumulation de déchets acides ?

Je suis certaine que vous sous poser la question suivante : « Comment je sais que j’ai accumulé des déchets acides ? Rappelez-Vous… les acides sont agressifs. Donc au début, les manifestations sont plutôt de type irritation, qui vont évoluer en inflammation. Les douleurs sont souvent au tableau. Cette phase correspond à un encrassage car l’organisme n’arrive plus à éliminer tous les déchets acides. A plus long terme, l’évolution se fait vers la déminéralisation. En fait c’est logique car le corps va céder des minéraux basiques pour neutraliser les acides. Comme s’il y avait un pillage des minéraux.

Au niveau de la peau, des phanères et des muqueuses :

  • Peau sèche, irritation, démangeaisons, rougeurs, fissures, crevasses, eczéma sec, mycose…
  • Transpiration acide, irritante
  • Muqueuses irritées, gencives sensibles, enflammées
  • Cheveux ternes, fourchus, perte de cheveux
  • Ongles fragiles, cassants, dédoublés, striés, taches blanches

Autres manifestations :

Les manifestations au niveau de la peau ne sont qu’une toute petite partie des symptômes. Tout l’organisme pourra être touché. Les crampes, les spasmes, les tendinites, les brûlures d’estomac, les caries dentaires , l’arthrose, l’ostéoporose ou encore les calculs seront la signature de l’acidité de terrain.

Comment peut-on corriger ce déséquilibre ?

Si vous avez bien suivi le déroulé de ce raisonnement, vous avez une partie des réponses ! Donc pour un bon équilibre acido-basique, voici les recommandations à suivre :

  • Adopter une alimentation équilibrée avec un apport à chaque repas d’éléments alcalinisants
  • Boire suffisamment d’eau (les tisanes sont les bienvenues !) pour faire travailler les reins, s’oxygéner pour stimuler les poumons, bouger pour transpirer et éliminer les déchets par la peau
  • Avoir un mode de vie plus zen pour éviter stress, surmenage et tabagisme

Chez les personnes qui ont un mode de vie et une alimentation très acidifiante, il pourra être nécessaire de corriger le terrain. Dans ce cas le recours à des compléments alimentaires peut être indispensable. On utilisera des minéraux comme le calcium, potassium ou magnésium sous des formes de sels alcalinisants carbonate, citrate.

Conclusion:

En conclusion, j’espère vous avoir convaincu du rôle de ces différents facteurs afin d’éviter d’acidifier votre terrain. Au delà de la peau, c’est tout l’organisme qui vous en remerciera !

Posez vos questions ou partagez vos expériences dans les commentaires en bas de cet article !

 

Sylvie Faliu, pharmacienne naturopathe spécialisée en médecines naturelles

« J’aide les personnes à comprendre et à résoudre leurs problèmes de peau grâce à des conseils de santé globale : cosmétiques naturels, conseils alimentaires, exercices physiques et gestion des émotions »

 

Laisser un commentaire